Indexation des loyers 2022

Tout savoir sur l’Indexation des loyers en 2022

Table des matières

Les loyers Belges s’apprêtent à connaître une forte inflation dans le courant de l’année 2022.

En effet, tout comme l’indexation des salaires et des allocations sociales, l’indexation des loyers se base sur l’indice santé. Cet indice est utilisé en Belgique depuis janvier 1994. Il est déduit de l’indice des prix à la consommation.

Selon les dernières prévisions du Bureau du Plan, la hausse de l’indice santé se confirme. Cette augmentation serait de 3,7% en 2022 contre 2,0% en 2021 et 0,99% en 2020.

Cette hausse aura donc pour conséquence une inflation notoire du montant des loyers qui se basent sur cet indice.

L’indexation des loyers est une clause prévue par le bail qui lie le locataire à son propriétaire. Elle permet de revaloriser légalement le loyer d’un locataire en place de manière annuelle.

Les loyers peuvent ainsi fluctuer selon la situation globale du pays et de son économie.

Qu’est-ce que l’indexation des loyers ?

L’indexation des loyers concerne l’adaptation du loyer à l’évolution du coût de la vie courante. L’indexation des loyers intervient chaque année et se base sur un indice qui tient compte de l’évolution des prix à la consommation.

En Belgique, l’indice utilisé pour l’indexation des loyers est l’indice santé.

Lorsque le loyer est revalorisé, le jeu d’indice permet d’en calculer le nouveau montant. Le locataire doit être notifié et prendre en compte l’augmentation de son loyer pour ses futurs paiements.

Quand peut-on indexer un loyer ?

Le loyer ne peut pas être revalorisé à tout moment lorsque le propriétaire le décide. Afin d’éviter les abus, la législation encadre strictement l’indexation des loyers.

L’anniversaire du bail

L’indexation des loyers intervient chaque année à la date de l’anniversaire de la signature du bail.

Cette date est mentionnée dans la clause sur l’indexation dans le bail qui a été signé par le locataire et le propriétaire.

Si le propriétaire souhaite que la date de l’indexation du loyer intervienne à un autre moment de l’année, le 1er janvier par exemple, cette date doit être inscrite dans le bail.

Le locataire doit avoir été informé de cette date d’indexation et doit donner son accord lors de la signature.

Il est recommandé d’adresser les notifications d’indexation de loyer en courrier recommandé avec accusé de réception aux locataires pour qu’elles soient prises en compte et que vous puissiez prouver avoir fait le nécessaire en cas de litige.

Depuis 2014, les propriétaires ne disposent que d’un an à compter de la date prévue par le bail pour effectuer une demande de révision du loyer à son locataire.

Après travaux

Si vous avez effectué des travaux qui ont amélioré significativement les conditions de vie au sein du logement, il est possible de réévaluer le loyer pour que celui-ci corresponde à la qualité de l’habitation.

Le montant des travaux effectués doit cependant s’élever au coût de 12 mois de loyer au minimum. Il est donc indispensable d’avoir réalisé des changements conséquents au sein du logement.

L’augmentation de loyer doit se faire de manière progressive puisqu’elle ne peut dépasser 10% sur une durée de 3 ans.

Comment calculer l’indexation de vos loyers en 2022 ?

Si le loyer de votre bien immobilier est en dessous des prix du marché, il est essentiel de le réévaluer afin de garantir sa rentabilité locative.

Le calcul de l’indexation des loyers doit s’effectuer de manière précise. La méthode de calcul doit se baser sur l’indice santé.

Le calcul à réaliser pour connaître le montant du nouveau loyer est le suivant : 

  • (Loyer hors charges x Nouvel indice) / Ancien indice = Nouveau loyer

Par exemple, si le montant du loyer hors charges est de 500 euros et que l’indice utilisé est l’indice santé de Décembre 2021 à 158,83 le calcul est le suivant :

  • (500 x 158,83) / 150,98 (indice de Décembre 2020) = 526

Le nouveau loyer demandé au locataire en place sera donc de 526 euros mensuel hors charges.

Découvrez notre simulation d’indexation de loyer pour calculer l’indexation de vos loyers en quelques clics.

Si l’indice utilisé comme base est négatif, la révision est à l’avantage du locataire. Il est possible d’insérer dans le bail une mention n’autorisant que les révisions de loyer à la hausse.

Indice santé

L’indice santé est un indicateur économique utilisé en Belgique pour l’indexation des loyers. Il sert également à l’indexation des salaires et des allocations sociales. Retrouvez le tableau complet des indices mois par mois.

L’indice santé est obtenu en retirant certains produits du panier de l’indice des prix à la consommation. 

Parmi les produits qui ne sont pas compris dans le calcul de cet indice : 

  • les boissons alcoolisées, 
  • le tabac,
  • les carburants.

Si les loyers augmentent du fait de la hausse de l’indice santé, les salaires doivent suivre puisqu’ils sont, eux aussi, liés à cet indice. Cela permet d’éviter une baisse du niveau de vie suite à l’inflation.

Quels types de biens peuvent être indexés ? 

Les habitations

Les bailleurs peuvent réviser les loyers de leurs biens à la location de manière annuelle. Cela concerne aussi bien les logements nus que les biens meublés.


Le bail détermine l’indice de référence ainsi que la date d’indexation du loyer. Le propriétaire pourra alors adresser une demande d’indexation du loyer à son locataire chaque année.

Les garages et biens commerciaux

Les loueurs de garages/parking et de biens commerciaux ont, eux aussi, le droit d’augmenter le loyer de leurs locataires annuellement.

En Belgique, l’indice utilisé pour l’indexation des loyers de garages et de baux commerciaux est l’indice santé, comme pour les habitations.

Comment automatiser l’indexation des loyers de vos locataires ?

Les propriétaires qui gèrent un parc immobilier de plusieurs biens peuvent rencontrer des difficultés dans le suivi de l’indexation des loyers. Il est pourtant important de rester à jour et d’ajuster les loyers selon le coût de la vie. 

L’indexation des loyers s’applique tous les ans, un propriétaire qui possède plusieurs biens immobiliers peut rapidement oublier les dates d’anniversaire des différents baux.

Une indexation régulière et juste des loyers permet pourtant une meilleure rentabilité des biens locatifs.

Un outil numérique pour l’indexation des loyers

Smovin propose une fonctionnalité qui permet d’automatiser l’indexation des loyers de vos locataires.

Les avantages de Smovin : 

  • La date de l’indexation des loyers est respectée puisque le propriétaire reçoit une notification pour le lui rappeler.
  • Le nouveau loyer est calculé automatiquement en se basant sur l’indice de référence.
  • Une communication pré-remplie peut-être envoyée au locataire afin de l’informer de la réévaluation du montant de son loyer.
  • La notification au locataire peut être envoyée par email, voie postale ou lettre recommandée.

Il est possible pour le propriétaire d’automatiser entièrement ces processus afin d’indexer les loyers de l’ensemble de son parc immobilier dès qu’une révision est applicable.

La gestion locative simplifiée

Smovin est une plateforme idéale pour les propriétaires qui souhaitent rester à jour dans l’indexation de leurs loyers. Elle simplifie efficacement la gestion locative en automatisant de nombreuses tâches récurrentes.

Les propriétaires qui possèdent plusieurs biens à la location savent qu’il est essentiel de disposer des bons outils pour rester rigoureux dans sa gestion.

L’automatisation des tâches est un véritable gain de temps et apporte des bénéfices financiers indéniables.

Les loyers sont révisés, les oublis sont évités, la communication avec les locataires est favorisée.

Smovin est un outil qui s’adapte avec précision aux besoins des propriétaires qui possèdent de 10 à 500 biens à la location et souhaitent en fluidifier la gestion locative tout en restant acteur de leur investissement.

La plateforme propose de nombreuses fonctionnalités pour vous accompagner dans la collecte des loyers, la gestion de patrimoine, la centralisation des informations…

Comment informer votre locataire de l’indexation de son loyer ?

La communication entre un locataire et son propriétaire est essentielle pour le bon déroulement des échanges et le maintien de la bonne relation.

C’est en préservant le dialogue que l’on évite les soucis de loyers impayés, de détérioration du logement et autres.

Il est donc important d’informer votre locataire de l’indexation de son loyer en lui adressant une communication par email ou de manière plus formelle par courrier ou lettre recommandée.

Découvrez nos modèles de lettre d’indexation ici.

Les modalités de l’indexation

N’hésitez pas à rappeler à votre locataire les modalités de l’indexation du loyer prévues par le bail. Celui-ci sera plus à même de comprendre et d’accepter la hausse du montant mensuel demandé.

Il est obligatoire de signifier la révision du loyer au locataire. Cependant, vous pouvez le prévenir en amont de manière plus informelle. Ce dernier appréciera votre transparence.

Découvrez ici les éléments indispensables dans votre lettre de notification d’indexation du loyer.

L’indexation d’un loyer peut-elle être rétroactive ?

Les propriétaires qui oublient la date de l’anniversaire d’un bail souhaitent généralement réviser le loyer a posteriori. En Belgique, l’indexation ne peut être appliquée rétroactivement que jusqu’à 3 mois en arrière.

Si le propriétaire oublie de notifier l’indexation au locataire, il pourra demander un ajustement des 3 derniers loyers seulement. 

Ceci confirme l’importance de ne pas oublier les dates d’indexation et d’avoir un bon outil qui vous notifie à temps. 

L’importance de la communication

Du fait que l’augmentation du loyer est effective à compter de la date de demande du bailleur, il est judicieux d’effectuer cette démarche par lettre recommandée avec accusé de réception. Le cachet de la Poste fait foi.

La plateforme Smovin propose d’automatiser cette tâche et se charge de l’envoi des demandes en recommandé.

Comment indexer le loyer d’un bail non enregistré ?

En Belgique l’enregistrement du bail est obligatoire pour des raisons fiscales.

Si le bail n’est pas enregistré, le locataire peut quitter son logement à tout moment sans s’acquitter des frais de résiliation anticipée.

L’indexation d’un bail non-enregistré

Depuis le 1er septembre 2018, les propriétaires n’ayant pas enregistré leurs baux auprès du bureau de l’enregistrement ne peuvent pas réviser leurs loyers.

Avant cette date, les indexations pouvaient être effectuées par tous les propriétaires, y compris ceux qui n’avaient pas enregistré leurs baux.

Les indexations effectuées durant cette période restent valables.

Les exceptions

Il existe deux situations précises qui font exception à la règle et permettent aux propriétaires d’indexer leurs loyers sans enregistrer les baux auprès du bureau de l’enregistrement. 

Ces exceptions sont les suivantes :

  • Le bail concerne un logement mobile : une caravane, un mobile-home, une péniche…
  • L’indexation entraîne une baisse de loyer. Le propriétaire peut alors en réduire le montant.

Hormis dans ces cas précis, le propriétaire doit respecter ses obligations pour pouvoir exercer ses droits. L’indexation des loyers requiert donc l’enregistrement du bail.

D'autres articles sur l'indexation des loyers
logiciel de gestion locative
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Merci pour votre inscription !