Coliving
Coliving

Tout savoir sur l’investissement dans le coliving

Table des matières
5/5 - (39 votes)

Le coliving est une nouvelle forme d’habitat qui a le vent en poupe depuis quelques années. À Bruxelles comme dans d’autres capitales européennes (Berlin, Paris, Londres, …), de plus en plus d’investisseurs s’intéressent à cette forme d’habitat partagé.

En mutualisant les ressources, les habitants y trouvent de nombreux avantages sur le plan économique. Le coliving favorise également la création de liens sociaux.

En tant que propriétaire, il peut être intéressant de transformer un habitat en coliving. En effet, investir dans le coliving présente l’avantage que ce type de location est souvent entièrement géré par des entreprises qui s’occupent de toute la gestion locative.

Voici quelques conseils pour réussir votre investissement dans ce nouveau type d’habitat et rester en amont des tendances immobilières. 

Qu’est-ce que le coliving ?

Le coliving est une forme d’habitat partagé qui mutualise les ressources et dispose d’espaces communs : 

  • Cuisine
  • Salle de détente
  • Espace de coworking
  • Salle TV
  • Salle de sport
  • Buanderie
  • Conciergerie
  • Local à vélo

Les habitants possèdent aussi des espaces 100% privés : chambre et salle de bain dans la plupart des cas.

Les avantages du coliving

Les coliving sont souvent gérés par des entreprises qui prennent en charge les services (abonnements, activités, maintenance, assurances…) et qui commercialisent l’offre locative. Ce type d’habitat s’adresse aux personnes en quête de flexibilité et de mobilité.

Cette formule offre de nombreux avantages à leurs occupants : 

  • Éviter la solitude et créer des liens sociaux
  • Payer un loyer “All inclusive”
  • Une solution clé en main 
  • Accéder à un logement plus grand
  • Faire des économies
  • Simplifier un déménagement

Ainsi, le coliving est un type de colocation plus moderne et avec moins de contraintes. C’est une formule qui est idéale pour les séjours de court à moyen terme.

Les inconvénients du coliving

Le coliving s’adresse à des personnes qui aiment la vie en communauté. Les locataires en quête d’indépendance peuvent donc ne pas adhérer au concept.

La communication est au cœur de l’habitat partagé.

Les sociétés qui gèrent les coliving sont responsables de leur bon fonctionnement et doivent faire preuve de sérieux. La réussite du coliving dépend donc en grande partie de la manière dont il est géré au quotidien.

Comment fonctionne le coliving ?

Dans un coliving, l’habitant accède à de nombreux services : activités diverses et variées, salles de loisirs,… Le gestionnaire du coliving prend en charge l’organisation de ces animations.

Bien qu’il accède à des espaces communs, le locataire dispose de sa propre intimité. Il peut s’isoler dans un espace privatisé qui lui est dédié.

Quels types de locataires dans un coliving ?

Les coliving attirent de nombreux profils de locataires, c’est pourquoi c’est un marché porteur.

Les cibles du coliving : 

  • Jeunes entrepreneurs
  • Étudiants 
  • Travailleurs nomades
  • Seniors

Ainsi, dans les grandes villes avec une forte tension locative, la demande sur ce type de produit immobilier explose.

La tendance de l’économie collaborative

Ces dernières années, notre société assiste à une explosion des services basés sur l’économie collaborative. Le succès du covoiturage, des échanges de maison, du crowdfunding ou de la mutualisation des savoir-faire en témoigne.

De nombreuses plateformes voient le jour et favorisent la constitution de communautés.

Le coliving s’inscrit dans cette tendance et séduit de nombreux particuliers.

Quelle est la différence entre le coliving et la colocation ? 

Le coliving et la colocation ont certains traits communs. Dans les deux cas, un bien est loué à plusieurs locataires qui se partagent des espaces mutualisés.

Il s’agit pourtant de deux types d’habitats différents qui ne s’adressent pas au même public.

Le coliving est un concept qui oscille entre l’hôtellerie et la colocation. En effet, des services plus haut de gamme peuvent être proposés tels qu’un cuisinier, un espace de sport, une aide ménagère, etc.

Dans le cadre du coliving, les locataires ont généralement un espace privé qui peut aller au-delà d’une chambre. Les locataires auront parfois leur propre salon par exemple.

Le coliving attire donc une clientèle avec moyens puisque le loyer sera plus élevé que dans le cadre de la colocation essentiellement adressée aux jeunes travailleurs.

Pourquoi et comment investir dans le coliving ? 

Investir dans le coliving permet aux propriétaires d’anticiper la demande grandissante pour ce type d’habitat. C’est un concept qui séduit de plus en plus de locataires et qui tend à se développer. Voici quelques conseils pour investir dans le coliving.

Quelle rentabilité pour un investissement en coliving ?

Le taux de rentabilité moyen d’un habitat en coliving va de 4 à 7%. Il dépend de plusieurs facteurs parmi lesquels : 

  • Le prix d’achat du bien
  • Le montant des travaux effectués dans le bien
  • Le montant des loyers
  • La vacance locative
  • Les loyers impayés
  • L’imposition

Le taux de vacance locative est relativement faible dans les coliving puisque la demande pour ce type de bien est croissante. De plus, les loyers sont généralement plus élevés que ceux des logements indépendants puisqu’ils incluent les charges et les services.

La rentabilité d’un espace de coliving doit se calculer sur le long terme puisque ce type d’investissement nécessite une mise de départ conséquente.

Un investissement sans contraintes

Les investisseurs qui optent pour un projet de coliving s’affranchissent de toutes les tâches de gestion locative qui incombent aux propriétaires. En effet, la société chargée de la gestion du coliving sera compétente pour toutes ces tâches chronophages.

L’entreprise de coliving s’occupe de : 

  • Trouver des locataires
  • Effectuer les états des lieux
  • Collecter les loyers
  • Payer les charges
  • Gérer la maintenance du lieu

Quel bail pour le coliving ? 

En Belgique, les locataires d’un coliving signent un bail de courte durée. Il n’existe pas encore de statut juridique particulier pour ce type d’habitat.

Le bail courte durée

Le bail de courte durée est un bail de 3 ans maximum (renouvellement et prorogation compris). Il n’existe pas de durée minimum pour les baux de courte durée : le locataire peut donc signer un bail d’un mois s’il le souhaite.

Ce type de bail courte durée peut être renouvelé une fois. Il peut être résilié par le locataire par anticipation à la suite d’un préavis de 3 mois.

C’est donc une forme de bail flexible et sans contraintes puisque le locataire n’a pas à payer d’indemnités lors de son débart.

Les sociétés de coliving : Ikoab, Cohabs, Colive, etc

Aujourd’hui, la majorité des coliving sont gérés par des entreprises spécialisées. Parmi celles-ci, les start-up belges Ikoab, Cohabs et Colive sont des leaders sur le marché.

  • Ikoab propose des maisons entièrement équipées aux jeunes actifs à Bruxelles, Liège ou encore Charleroi.
  • Cohabs s’adresse aux stagiaires ou aux digital nomads qui souhaitent poser leurs valises au sein d’une communauté de jeunes travailleurs. Leurs habitats partagés se trouvent à l’international : New York, Bruxelles, Madrid ou Paris.
  • Colive allie des logements privés à des espaces de coworking. Cette entreprise s’adresse aux travailleurs digitaux ainsi qu’aux freelances qui souhaitent bénéficier d’un lieu pour se concentrer et développer des projets.

Ces entreprises belges ont su répondre à une demande croissante pour des locations meublées et sans contrainte où vie professionnelle et vie sociale se mélangent.

Le coliving à Bruxelles, à Liège, à Charleroi ou à Namur

Le coliving est une réponse à la tension locative qui touche actuellement les grandes villes belges. Cette solution clé en main permet aux jeunes actifs de trouver rapidement un logement à Bruxelles, à Liège, à Charleroi ou à Namur. 

Ce type d’habitat offre une grande flexibilité aux locataires, c’est pourquoi il connaît un grand succès dans ces zones dynamiques. Le locataire peut poser ses valises à Bruxelles ou à Liège pour quelques mois et s’y domicilier grâce au bail courte durée.

Une chose est sûre, le coliving a encore de beaux jours devant lui !

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la colocation et le coliving dans notre webinar.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser
logiciel de gestion locative
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Merci pour votre inscription !

Veuillez noter que malgré tous nos efforts pour assurer l’exactitude et la fiabilité de nos articles, nous ne pouvons être tenus responsable en cas d’erreurs ou d’omissions dans le contenu. Pour toute question, nous vous conseillons de consulter un avocat.

Questions fréquentes
Le coliving est une forme d’habitat partagé qui mutualise les ressources et dispose d’espaces communs. Les habitants possèdent aussi des espaces 100% privés : chambre et salle de bain dans la plupart des cas.
La colocation s'adresse généralement aux jeunes travailleurs qui ont chacun une chambre privée, mais le reste des communs sont mutualisés. Le coliving propose généralement à ses locataires des espaces privés plus grands ainsi que des services tels que des aides ménagères, des cuisiniers, un espace de sport, etc.
Pour investir dans le coliving vous pouvez soit créer votre propre espace de coliving, mais les investissements seront conséquents, soit vous adresser à une société déjà spécialisée dans le coliving qui cherche des investisseurs.
En Belgique, les locataires d’un coliving signent un bail de courte durée (3 ans maximum) qui peut être renouvelé une fois. Il peut être résilié par le locataire par anticipation à la suite d’un préavis de 3 mois.
Les coliving sont souvent gérés par des entreprises qui prennent en charge les services (abonnements, activités, maintenance, assurances…) et qui commercialisent l’offre locative. Aussi, les coliving attirent de nombreux profils de locataires, c’est pourquoi c’est un marché porteur.
D'autres articles qui pourraient vous intéresser
logiciel de gestion locative
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Merci pour votre inscription !