Bail commercial

Table des matières

Table des matières

Bail commercial

Comment fonctionne l’indexation d’un bail commercial en Belgique ?

Table des matières

Les règles en matière d’indexation des baux commerciaux sont très similaires aux autres types de baux.

Cependant, si les modalités des indexations des baux résidentiels sont uniformément réglementées, il en va différemment pour les baux commerciaux. L’application des indexations et leur fréquence seront définies dans le contrat de bail.

Il se peut également qu’aucune indexation ne soit prévue. Dans ce cas, le propriétaire ne pourra jamais réclamer d’indexation, sauf si le contrat est adapté à cet effet lors de son renouvellement.

Comment indexer le loyer d’un bail commercial ?

Tout comme pour les baux résidentiels, l’indexation du loyer commercial en Belgique est calculé depuis 1994, sur base de l’indice santé.

Si votre contrat de bail a débuté avant cette date, c’est l’indice des prix à la consommation qui prévaudra.

Calcul d’indexation du bail commercial

Le calcul de l’indexation du loyer commercial est le suivant :

Loyer de base × Nouvel indice / Indice de départ = Le loyer indexé

  • L’indice de base correspond à l’indice du mois précédent la signature du bail
  • Le nouvel indice est l’indice santé publié mensuellement par le SPF Finance.

Découvrez ici le tableau des indices mois par mois.

Quand peut-on indexer un bail commercial ?

Le bail commercial ne peut être indexé qu’une fois par an maximum.

La première indexation pourra donc avoir lieu au plus tôt un an après la date de signature du bail. Mais cela dépend bien entendu de ce qui est prévu dans le contrat.

Le propriétaire doit-il notifier le locataire en cas d’indexation ?

Si dans le cadre des baux d’habitation, c’est le propriétaire qui doit rappeler à son locataire d’indexer son loyer en lui précisant le nouveau montant, il en va différemment pour les baux commerciaux.

En effet, tout dépendra de ce qui est convenu dans le bail. Il peut être défini que le locataire doive indexer automatiquement son loyer chaque année. Dans ce cas, ce dernier devra adapter son loyer spontanément.

Peut-on indexer rétroactivement un bail commercial ?

Contrairement aux baux résidentiels pour lesquels l’effet rétroactif de l’indexation peut aller jusqu’à 3 mois, dans le contexte d’un bail commercial, le propriétaire peut réclamer les arriérés d’indexation des 12 mois précédents.

Il arrive cependant qu’un locataire oublie ou omette d’indexer son loyer pendant plus de 12 mois. Les indexations au-delà de ces 12 mois sont alors perdues.

Il est dès lors important pour le propriétaire d’être attentif et d’envoyer rapidement un rappel d’indexation au locataire le cas échéant.

N’oubliez plus d’indexations grâce à un outil digital

Il existe des logiciels de gestion locative qui vérifie pour vous, grâce à une connexion avec vos banques, que vos loyers sont perçus à temps et que l’éventuelle indexation est prise en compte.

Ces outils, dont Smovin est un excellent exemple, automatise le calcul et la notification d’indexation au locataire. Le propriétaire n’a plus rien à faire !

Smovin automatise un grand nombre de tâches de votre gestion locative telles que les suivis et rappels de paiements, les décomptes de charges, la création et l’envoi de factures de loyers, etc.

Ce logiciel centralise toute l’info de votre patrimoine immobilier tout en vous offrant une visibilité sur son étant de santé.

D'autres articles sur l'indexation
logiciel de gestion locative
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Merci pour votre inscription !

D'autres articles sur l'indexation
logiciel de gestion locative
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Merci pour votre inscription !