Expats
Expats

Louer à des expats, 5 choses à savoir

Table des matières
5/5 - (49 votes)

Les expats sont nombreux à rechercher un bien à louer en Belgique dans le but de s’y établir à court ou à long terme.

Avec l’avènement des start-ups et l’internationalisation des sociétés, les travailleurs étrangers sont de plus en plus nombreux sur le territoire national.

En tant qu’investisseur, vous devez vous intéresser à ce type de locataire.

Si vous hésitez encore à louer vos biens à des expats, voici quelques informations qui devraient vous faire réfléchir.

1. Pourquoi louer à des expats ?

De nombreux propriétaires refusent de louer un bien à des étrangers alors que les expats constituent un important vivier de locataires potentiels. Il est donc intéressant de les prendre en compte.

Les expats peuvent avoir tout un panel de profils qui font d’eux d’excellents candidats pour un bien à la location : cadres en missions, expatriés, sociétés…

Les sociétés qui gèrent en direct la mobilité de leurs collaborateurs sont de plus en plus nombreuses. Cela limite considérablement les risques de loyers impayés puisqu’elles prennent en charge les frais et se portent garantes.

2. Louer meublé à des expats 

Si les expats souhaitent s’installer en Belgique à court ou à long terme, ils sont souvent à la recherche d’un bien meublé et équipé qui leur permette plus de liberté. En effet, un bien meublé et équipé en électroménager permet à un locataire de poser ses valises et de s’installer sans contraintes.

C’est l’opportunité pour les propriétaires d’obtenir une meilleure rentabilité sur leur bien puisqu’un bien meublé se loue 15 à 30% plus cher qu’un bien nu.

Pour louer aux expats, certains propriétaires fournissent des services supplémentaires : 

  • Abonnements internet, 
  • Abonnement Netflix…
  • Linge de maison,
  • Ménage,

La fiscalité des biens meublés peut s’avérer avantageuse pour les propriétaires.

3. Louer à des expats, quelles sont les taxes ?

Les propriétaires qui louent leurs biens à des expats sont imposés sur leurs revenus locatifs de la même manière que s’ils louent leurs biens à des personnes de nationalité belge qui utilisent le bien à des fins privées. L’imposition dépend avant tout du type de location : meublée ou non meublée.

Les taxes sur la location meublée

Les revenus immobiliers et mobiliers sont traités différemment par le fisc. Pour le fisc belge, il est donc nécessaire de distinguer le loyer qui concerne le bien et celui qui concerne le mobilier. Si la distinction n’est pas inscrite sur le contrat de bail, on considère que 60 % du loyer concerne le bien et 40% le mobilier.

Pour les revenus relatifs à la location immobilière, l’imposition est effectuée sur la base du revenu cadastral indexé majoré de 40%.

En revanche, pour les revenus relatifs à la location du mobilier, il est possible de ne déclarer que 50% des revenus nets perçus.

Les taxes sur la location classique

Les revenus générés par la location privée sont imposés sur la base du montant du revenu cadastral du bien. Le montant indexé est majoré de 40% afin de calculer l’imposition.

4. Quel contrat de location mettre en place pour des expats ?

Pour les expats, il est possible de mettre en place un bail de courte durée qui n’excède pas les trois ans de location. Ce type de bail offre plus de souplesse pour le propriétaire comme pour le locataire.

L’expat peut demander la résiliation anticipée du bail à tout moment. Il devra simplement respecter un délai de 3 mois de préavis et s’acquitter d’une indemnité d’un mois de loyer.


Afin d’éviter les périodes de vacance locative, il est nécessaire de se démarquer et de proposer un bien qui correspond aux attentes des expats.

5. Où louer à des expats ?

La location aux expats connaît un grand succès dans les zones de forte tension locative. C’est donc une manière simple d’optimiser les revenus locatifs d’un bien.

Anvers

La ville des diamantaires, en région flamande, attire de nombreux étrangers. En tant que propriétaire vous pouvez donc vous démarquer en proposant un bien meublé à la location aux expats.

Bruxelles

La ville de Bruxelles concentre une population active et mobile. Les sociétés internationales font appel à une main d’œuvre étrangère qui a besoin de se loger. Vous pouvez donc louer votre bien à des expats à Bruxelles.

Gent

Cette ville est un vivier d’entrepreneurs, il est donc pertinent de proposer un logement meublé aux expats qui souhaitent s’y installer pour plusieurs mois.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser
logiciel de gestion locative
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Merci pour votre inscription !

Questions fréquentes
Les expats constituent un important vivier de locataires potentiels avec des profils divers et variés. Aussi, les sociétés qui gèrent en direct la mobilité de leurs collaborateurs sont de plus en plus nombreuses et limites les risques de loyers impayés.
Pour les expats, il est possible de mettre en place un bail de courte durée qui n’excède pas les trois ans de location. Ce type de bail offre plus de souplesse pour le propriétaire comme pour le locataire.
Les propriétaires qui louent leurs biens à des expats sont imposés sur leurs revenus locatifs de la même manière qu'avec une autre personne. Les taxes dépendent aussi de si la location est meublée.
D'autres articles qui pourraient vous intéresser
logiciel de gestion locative
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Merci pour votre inscription !